À propos

about-banner

L’histoire depuis les origines jusqu’aux années 50

En 1926, mon grand-père, Pierre LIBAU, jeune menuisier ébéniste ouvre son atelier et son magasin situé rue des Champs à Etterbeek. Il est aidé par son épouse Jeanne, et très rapidement par quelques ouvriers menuisiers, la menuiserie ayant rapidement trouvé un rythme de travail.

L’activité principale est la fabrication de tous types de mobilier, salle à manger, meubles de cuisine et bien sûr les chambres à coucher. L’atelier se chargeait de fabriquer les sommiers tapissiers et un tapissier des environs façonnait les matelas en laine. Mais toujours à la recherche de nouveauté, Pierre Libau va très rapidement vendre les fameux matelas à ressorts EPEDA fabriqués par la maison Bruxelloise des Frères Verhaegen. Ces matelas étaient à l’époque une révolution dans le domaine du sommeil.
Au début des années 30, aidé par sa sœur Jeanne et son beau-frère Marcel Nicaise, un nouveau magasin est ouvert Chaussée de Wavre à « La Chasse » à l’enseigne de Meubles NOVA. Ce magasin est plus spécialement destiné à la vente de mobilier acheté dans des petites usines de meubles.

Hélas, la tourmente de 1940 est déjà à notre porte. Marcel Nicaise est mobilisé et l’exode voit mon grand-père sur les routes de France. A leur retour, le magasin de « La Chasse » doit être fermé tandis que la menuiserie survit à la guerre grâce à de petits boulots qu’elle peut effectuer.

 

De l’installation rue de l’Etang jusqu’à aujourd’hui.

A la fin de la guerre, la demande en meubles explose et l’atelier n’est pas préparé à cet afflux de commandes. Très rapidement, la fabrication est arrêtée et seule l’activité de vente continue. Début des années 50, le magasin devient décidément trop petit et une maison est acquise et transformée Rue de l’Etang 105 (maison que nous occupons toujours actuellement), dans ce qui est alors le quartier le plus commerçant d’Etterbeek.

Au début des années 60, ma maman qui a rejoint son père au magasin, décide d’ouvrir une boutique qui ne s’occupera que de la vente de literies et autres accessoires. Une nouvelle maison est acquise chaussée de Wavre 471 et l’enseigne LITERIE LIBAU naît à cette époque. C’est là que les consommateurs curieux pourront découvrir la première génération des sommiers et matelas LATTOFLEX, nouvelle révolution dans le domaine de la literie.

Durant la période des « Goldens sixties », nous participons au premier salon de « la maison idéale » et nous sommes présents tous les ans au « Salon des arts ménagers ». Cette présence renforce la renommée du magasin et nous livrons dans tout le pays.

Fin des années 60 début 70, la concurrence des premières grandes surfaces de meubles se fait sentir de plus en plus. Au décès de mon grand-père, mon père Franz Neefs, et ma mère décident de reprendre le magasin tout en abandonnant la vente de meubles, pour ne plus se consacrer exclusivement qu’à la vente de la literie.
Malgré la démolition progressive et méthodique du quartier JOURDAN, l’enseigne tient bon grâce à la qualité du service et des conseils ainsi que par la recherche constante de produits innovants, comme l’introduction début des années 70 des premières couettes sur le marché belge et des premiers sommiers réglables électriquement.

En 1993, une nouvelle génération prend les rennes de l’entreprise. Le magasin subit de nouvelles transformations afin de mieux vous présenter les dernières nouveautés dans le domaine de la literie. Toujours à la recherche des produits les plus innovants, notre gamme s’est élargie aux nouvelles mousses visco-élastiques, sans oublier la nouvelle gamme des sommiers à lattes fibre Lattoflex® X5.